Roxana Maria Triboi



Roxana Maria Triboi

Docteure en architecture
Architecte -urbaniste

Expériences


Chargée de recherche-innovation en architecture/paysage/conception à SaluTerre

Projets opérationnels et de recherche et développement à des niveaux
commercial, de gestion, technique et scientifique

Cheffe de projet ‘Maison des Services à l’Alimentation Durable’ pour Les Râteleurs
Chargée du développement et la coordination du projet MSAD.

Enseignante programme ERASMUS+ (cours en ligne et workshop intensif)
Europe SELC Social Entrepreneurship for Local Change
COLAND Costal landscape Spécialiste paysages productifs, planification alimentaire

Enseignante formation continue en urbanisme
Association Living Lands, Afrique du Sud
Suivi de la méthode OBREDIM : diagnostic, propositions d’aménagements et mise en place de premiers éléments.

Cheffe de projet urbanisme et paysage (Roumanie)
Elaborations plans d’urbanisme (PLU) études de faisabilité, projets de ZAC, etc.
Etudes d’aménagement du territoire et développement durable
Aménagement parcs et jardins publics
Collaboration avec la fondation franco-roumaine « PRO PATRIMONIO » pour la réhabilitation des monuments historiques en Roumanie

Stage long en urbanisme et aménagement du territoire Bureau d’études en urbanisme et AMO d’architecture Intérieur Rue Architecture France.

Urbaniste fonctionnaire d’Etat (maîtrise d’ouvrage)
Mairie de Bucarest Roumanie
instruction des droits des sols et urbanisme PC, PD, DP, DUP, ZAC, équivalent ANRU, études d’aménagement et réhabilitation urbaine

À propos

Architecte-urbaniste diplômée en France et en Roumanie (deux diplômes Master 2 avec des profils complémentaires: urbanisme opérationnel et aménagement du territoire) elle bénéficie d’une expérience cumulée de 15 ans dans la conception de projets d’urbanisme et de paysage.
Docteur en Architecture, elle a finalisé en juillet 2019 la thèse «Pastoralisme urbain, synthèse urbain-productif-ville ou l’allégorie de la nature en ville» centrée sur les pratiques et les paysages productives et culturelles en rapport avec la ville.

Cette recherche concrétisée par la participation aux nombreuses conférences, séminaires et workshops lui a permis de développer une vision pertinente et actuelle sur les possibilités de gestion durable du territoire avec un focus sur les systèmes agro-alimentaires, l’approche participative et les solutions basées sur la nature.

Depuis 2017, en tant que tuteur sur les problématiques environnementales,agricoles et alimentaires pour des programmes ERASMUS+ comme SELC Social Entrepreneurship for Local Change/COLAND Costal Landscape elle a encadré des projets territoriaux axés sur les problématiques éco-sociaux spécifiques dans une démarche transdisciplinaire avec des équipes internationales (étudiants et enseignants)et acteurs locaux(administration, organisations, habitants).

Membre active des groupes de recherche sur les questions de paysage, environnement, agriculture et alimentation comme « AESOP Sustainable Food Planning Group », « Food Geographies Working Group », « Comité scientifique du Projet réseau Santé Instruction Nutrition Europe Centrale et de l’Est », « Alternative Food Networks Group in Eastern Europe », « Le Notre Institute », elle approche des questions rélatives a l’aménagement durable, l’agriculture, alimentation et ruralité en rapport avec le contexte d’une urbanisation croissante.
En tant qu’adhèrent CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement) et du mouvement citoyen Terres de Liens, elle a eu l’occasion de mieux comprendre le contexte français par rapports aux questions du foncier agricole, préservation de la biodiversité et souveraineté alimentaire. Depuis juilllet 2020 elle est membre fondateur et fait partie du Conseil de l’Administration de l’association « Par ici la resilience » qui a comme mission le soutien de lz transition ecologique et sociale et la resilience du territoire clermontois.

À Clermont, elle candidate au Budget Participatif de la Ville en 2018 et décroche un financement pour l’amenagement d’une friche urbaine en parc et jardin partagé puis en 2020, elle est membre de la Commission Citoyenne du Budget Ecocitoyen Départemental.