Julie Lequin



Julie Lequin

Docteure en économie territoriale
Ingénieure agronome

Expériences


Responsable du pôle recherche à SaluTerre

Coordination des opérations de recherche et développement, des projets de recherche action itérative.
Chercheuse en économie territoriale (contrat CIFRE)
La Fabrique des Territoires Innovants, Paris
– Co-pilotage de plusieurs projets de structuration de chaînes d’approvisionnement de produits de proximité et de qualité pour des collectivités, des entreprises privées, de la restauration collective,
– Conseil-expertise en complémentarité sur ces mêmes projets : réalisation d’états des lieux et analyses de situations (diagnostics territoriaux, benchmarks, cartographies d’acteurs, analyses réseaux) ; proposition et mise en place d’outils adaptés aux besoins (charte de valeurs et de pratiques, contrats organisme acheteur-producteur).
– Réalisation d’un doctorat et production de contenus de valorisation (articles scientifiques, intervention dans des colloques etc.)
Agente en recherche-action
Télécom Bretagne/Département LUSSI-M@arsouin et Associatioon Collporterre, Brest
Participation au projet de recherche-action « Les dynamiques territoriales de la consommation collaborative en Bretagne historique »
– Réalisation d’entretiens sociologiques auprès de porteurs de projets et de cartographies des écosystèmes (analyse réseau),
Agente en recherche-action
Conseil Québécois de la Coopération et de la Mutualité, Lévis (Québec)
Participation au projet de recherche action : « Proximité des activités et des services – modélisation et transfert des innovations coopératives au Québec » : entretiens avec les promoteurs des coopératives étudiées et réalisation de portraits de coopératives

À propos


Ingénieure agronome de formation, spécialisée dans la gestion durable des territoires (Ecole Nationale Supérieure des Sciences Agronomiques de Bordeaux), Julie a choisi d’approfondir le sujet des systèmes alimentaires de territoire par la recherche.

Elle a réalisé une thèse en économie à l’Université Rennes 2 sur la construction des dynamiques entre acteurs au sein des systèmes alimentaires du milieu. Avec l’analyse de plus d’une cinquantaine d’entretiens sur quatre études de cas sur le territoire français, Julie a acquis une compréhension fine des enjeux autour de ces systèmes, enjeux spécifiques aux territoires et filières étudiés (filière laitière bovine en Lozère, filière agriculture biologique en Alsace, filière élevage de proximité en Loire-Atlantique, réseaux de circuits de proximité en Pays de Rennes), mais aussi propres aux acteurs interrogés (opérateurs de la chaîne agroalimentaire – de l’agriculteur en circuit court au grossiste de renommée nationale – salariés et élus de collectivités territoriales, de chambres d’agriculture etc.). Par ailleurs, sa thèse l’a amenée à se questionner sur comment créer du sens commun, entre des acteurs hétérogènes et concilier leurs intérêts antinomiques. Le cœur de sa réflexion réside dans l’équilibre entre valeurs, pratiques et intérêts au sein des actions collectives.

En parallèle, elle a travaillé pendant 3 ans et demi, grâce à une convention industrielle de formation par la recherche, au sein d’une entreprise de conseil et recherche sur l’accompagnement de projets territoriaux agricoles et/ou alimentaires (valorisation d’une filière d’élevage, approvisionnement local d’une structure de restauration collective etc.).